14
Fév
2015
0

L’île du Nord vue par Jean-Pierre et Véro

En qualité de parents de Pauline, nous avons été gentiment bizutés pour l’écriture de cet article.

Après 38h de vol…, nous avons retrouvé Pauline et Thomas épanouis, bronzés, très maîtres des lieux et prêts à nous driver.

Sous la pluie, Auckland nous paraît très « grande ville ». Elle compte près de 2 millions d’habitants alors que la Nouvelle Zélande n’en a que 4,5. Donc beaucoup de circulation. Cependant, la végétation est plutôt tropicale avec palmiers, cordylines, lauriers roses, hibiscus, agapanthes et bougainvilliers.

Nous retrouvons le port de l’America’s Cup et ses restos où François, notre fils aîné, venu passer un an par là il y a 10 ans, faisait le serveur. Un petit coup d’œil à la Sky Tower et nous partons chercher notre camping-car qui nous mènera dans notre road trip. Puis cap sur les plages de sable noir de Piha où nous dormirons dans la tempête puis Karekare, la plage où fut tournée  « La Leçon de Piano », avec la mer démontée, les embruns et la brume, lieu incontournable pour nous car c’était le terrain d’aventures de François…

 

 

 

 

 

 

 

Notre objectif suivant est le Coromandel et le début de la faille pacifique, où après le sable noir, nous verrons nos premiers phénomènes géothermiques. Sur un coin de la plage de Hot Water Beach, une foule a creusé des bassins où des touristes trempent. Nous testons un bassin abandonné…
et c’est les pieds très rouges que nous repartons, au calme à l’autre bout de la plage pour y prendre notre premier bain dans le Pacifique et dans l’hémisphère Sud. Puis nous allons poser nos vans près de la plage de Hahei, superbe plage de sable blanc avec sa baie remplie d’îlots et ses eaux transparentes et turquoises.

 

La Nouvelle Zélande est à la rencontre des deux plaques tectoniques, la plaque pacifique qui coule en subduction sous la plaque indo-australienne et donne ici naissance à la fameuse ceinture de feu du pacifique. Ces tensions énormes ont provoqué des tremblements de terre, des éruptions volcaniques. Ici la variété des humeurs de la terre est énorme.

Après les bains d’eaux chaudes, nous allons découvrir à Rotorua les bouillonnements divers, les colorations des eaux par les minéraux, les dépôts de silice, les geysers et fumerolles de souffre parfumées aux œufs pourris. Tout cela confère à cet endroit une atmosphère inhospitalière un peu démoniaque où pourtant les maoris ont appris à vivre. Ils en utilisent l’énergie pour leurs bains chauds et leurs fours vapeur. Dans ce parc, nous visitons un village maoris qui nous présente sa culture, ses sculptures, ses danses et son haka !…. même pas peur !

 

 

 

 

Vidéo du Haka :

 

Nous descendons vers le sud. Au passage, Tom nous pêche une belle truite arc-en-ciel pour quatre ! quelle fierté ! Nous faisons une petite pause aux Huka Falls dues à un resserrement du débit des eaux entre des roches volcaniques très dures et non érodées.

Nous longeons le grand lac de Taupo qui occupe le gigantesque cratère laissé par une explosion volcanique, sans doute la plus violente des 70 000 dernières années et qui a modifié tout le paysage. Cette zone reste active, instable et régulièrement secouée.

 

Nous nous dirigeons vers le Ruapehu, le Ngauruhoe et le Tongariro et nous préparons pour le Tongariro Alpine Crossing : 19,4 km, 750 m de dénivelé, randonnée d’un jour justement réputée qui nous promène au milieu des cratères de roches rouges ou jaunes et qui domine le Mordor. Ayant tellement aimé cette balade, Thomas et Pauline nous ont convaincus de faire ce track. C’était écrasant de beauté, aride, lunaire, une belle récompense de nos efforts. Nous nous sentions petits au milieu de cette nature si imposante et hostile. Il nous a fallu 10h pour rejoindre nos vans.

La descente nous a paru bien longue et éreintante.

 

 

 

 

 

 

Puis tranquillement nous avons pris la route vers le Sud et avons bivouaqué près du site de Fondcombe, le domaine des elfes dans le Seigneur des Anneaux (Rivendel en anglais), avant de rejoindre la capitale Wellington. Nous y avons mangé des moules géantes avant d’aller visiter le musée Te Papa qui retrace l’histoire géologique, culturelle du pays. A l’occasion des 75 ans d’Air New Zealand, nous avons eu l’occasion de visiter un Cockpit de Boeing.

 

Nous sommes prêts à prendre le ferry pour la prochaine étape : l’ile du sud.

Bises à tous de nous quatre

You may also like

Surfin’ New Zealand
Un tour du côté des volcans !
En route vers le sud !

6 Commentaires

  1. georges.hiraclides@gmail.com'
    Jo H.

    Quel paysage, quel trip excellent les photos sont superbes, la joie se lit sur les visages, bref ça a l’air top !
    Par contre j’ai noté la différence de standing des Vans … J’aurais fait de même , on a plus 20 ans 😉

    Bonne continuation à vous tous.

  2. jerome.bernicke@wanadoo.fr'
    Chantal et Jerome

    Bravo pour les photos magnifiques et les récits passionnants. Mention spéciale aux photos avec les Maoris : Véronique… il va falloir apprendre à tirer la langue !!!
    Bisous de Voisins à tous les quatre 🙂

Laisser un commentaire

70 + = 77

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.