26
Nov
2015
2

Le Laos, entre cascades et éléphants

Sabaidee !!!

Nous voilà maintenant arrivés dans ce fabuleux pays qu’est le Laos, pays du million d’éléphants, souvent connu pour ses spectaculaires cascades, ses moines aux robes couleur safran et ses éléphants, emblèmes du pays.

Le Laos étant traversé d’un bout à l’autre par le Mékong, nous le suivrons pendant nos deux semaines de découverte en commençant au sud par les 4000 îles. Ce petit coin de paradis, proche de la frontière cambodgienne est composée d’innombrables îlots. A cet endroit la largeur du Mékong est considérable et atteint à certains endroits 14 km. Sur place, nous séjournons dans un bungalow surplombant le fleuve sur l’île de Don Khon. Cet endroit est vraiment propice au farniente et notre programme se résume à des balades en vélo au milieu des rizières et sur les berges. On tentera aussi d’observer les rares dauphins vivants dans le fleuve mais on ne verra que quelques ailerons au large. On est loin des images trafiquées qu’on peut trouver dans les « information center » avec les dauphins qui sautent au dessus des pirogues au coucher du soleil, mais la balade au fil de l’eau reste très agréable. L’attraction de cette région reste les chutes de Kong Ngay où plusieurs bras du Mékong se rejoignent en formant d’immenses chutes et rapides. C’est vraiment magnifique surtout avec l’éclairage de fin de journée 🙂
Mais le « must » de notre séjour restera les couchers du soleil que nous avons la chance d’observer depuis les terrasses de café !

 

Nous remontons ensuite jusqu’à Pakse, point de départ pour se rendre au cœur du plateau des Bolovens. On décide de partir 3 jour en scooter sur les routes de la région à la découverte des impressionnantes cascades, des nombreuses plantations de café et des jolis villages isolés. La route est magnifique et nous nous arrêtons de temps en temps pour observer les chutes pouvant atteindre 120 m ou déguster de bons cafés arabica fraichement moulus.

 

Après une nuit dans la petite ville de Paksong, nous repartons le lendemain sous un soleil de plomb en direction de Tat Lo et ses environs. Son cadre enchanteur avec ses belles chutes d’eau et ses petits villages de minorités des alentours font la popularité de la région. A la tombée de la nuit, on peut observer les éléphants qui prennent un bain aux côtés des villageois dans les rapides ! Plutôt atypique comme spectacle 🙂

 

Après ces quelques jours dans le Sud, il est temps d’aller explorer le Nord. Nous prenons donc un bus interminable pour Luang Prabang, ville inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco. Les routes de montagne étant en mauvais état, nous effectuerons les 980 km en plus de 25 heures !!! Ce qui nous permet d’établir notre record du plus long trajet depuis qu’on est parti (Vol Paris – Auckland inclus …) ! En arrivant on s’effondre dans nos lits pour une sieste indispensable et réparatrice.

La Laos étant surnommé « le pays des éléphants », il était impensable pour nous de ne pas passer un petit moment en leur compagnie et si possible dans un centre où ils sont bien traités et en bonne santé, ce qui est malheureusement très rare. Nous trouvons finalement l’Elephant Conservation Center où nous décidons de passer trois jours et deux nuits.

Au cours de ce séjour, nous en apprenons énormément sur les éléphants d’Asie et le métier de cornac (« Mahout » en laotien ou dresseur d’éléphant). Nous sommes surpris de découvrir que les éléphants ne peuvent porter que 190 kg max sur leurs épaules, soit 2 adultes, ce qui n’est malheureusement jamais respecté dans la plupart des autres centres d’éléphants où l’on voit les éléphant porter 4 touristes plusieurs heures pour des balades dans la jungle.

La devise du centre est : Les éléphants ne sont pas là pour les touristes mais ce sont les touristes qui sont là pour les éléphants.

Pendant les 3 jours, nous observons les pachydermes prendre des bains, nous les nourrissons, les câlinons et nous les ramenons la nuit dans la forêt où ils sont en semi-liberté. C’est vraiment plaisant de voir des éléphants heureux ! On a même la chance de voir les deux bébés du centre qui n’ont que 9 et 3 mois ! Ces derniers, après avoir passés 16 mois dans le ventre de leur mère, sont allaités pendant 4 ans avant de voler de leur propres ailes. Mais en attendant, ils se cachent sous la trompe de leur mère et ont peur de leurs propres ombres ! C’est vraiment attendrissant !

Pendant ces quelques jours nous faisons la connaissance d’un couple de français partis en tour du monde avec leurs deux jeunes enfants avec qui nous resterons pendant les 3 jours. On en profite pour s’échanger quelques conseils et bons plans pour la suite de nos aventures. Bonne continuation à vous les Flamants Roses Migrateurs 🙂

Nous garderons vraiment un super souvenir de ce centre et de ces contacts privilégiés avec ces éléphants !

Il y a beaucoup de photos, ça a été très difficile pour nous de trier 🙂

 

De retour à Luang Prabang, nous revenons rapidement à la réalité car à notre réveil nous découvrons avec horreur les évènements du 13 novembre à Paris. L’une des fusillades a eu lieu à quelques mètres de notre appartement et de ceux de nos amis… Nous sommes sous le choc ! On a vraiment du mal à y croire et nous resterons une bonne partie de la journée dans l’auberge de jeunesse pour suivre les actualités. Tous les étrangers viennent nous voir pour s’assurer qu’on a perdu aucun proche et sont choqués de ce qui arrive à la France ! On pense fort à vous et ce que vous avez enduré sur place…

Le lendemain, on décide d’aller se promener dans la ville et ses rues ensoleillées à la découverte de jolis temples. Si l’architecture nous rappelle un peu les temples cambodgiens et thaïlandais, ils restent différents avec leur façades chargées de dorures qui contrastent à la perfection avec les bougainvilliers en fleur et les robes orangées des moines qui y habitent.

 

Ce matin, le réveil sonne à 5 h car nous tenons à voir les processions de moines qui viennent collecter les aumônes auprès de la population. En effet, chaque jour à l’aube, les bonzes, pieds nus, parcourent les rues où des fidèles remplissent leurs bols à aumône de boulette de riz gluant et de fruits. Par cette cérémonie, les moines réaffirment leurs vœux de pauvreté et d’humilité. Si ces processions ont lieu dans tout le pays, l’atmosphère paisible et l’exceptionnelle concentration de temples de Luang Prabang leurs donnent une magie particulière. Malheureusement, le nombre de touristes dans la vieille ville nuit à cette tradition et les moines sont parfois observer comme des bêtes de foires. C’est pour cette raison que nous avons décider de nous éloigner du centre ville pour un coin plus tranquille où nous nous retrouvons seuls ! Comme prévu, les moines défilent par petits groupes et viennent à tour de rôle chercher les dons. La procession se terminent par un chant pour remercier les fidèles !

On poursuit ensuite notre journée aux chutes de Kuang Si, une des cascades proches de Luang Prabang. Le site est assez incroyable et on découvre une eau turquoise qui se déverse dans une multitude de bassin où les gens se baignent. On se retrouve vite à l’eau pour se rafraichir, cela nous fait un bien fou 🙂

 

La fin de notre séjour au Laos approche à grand pas et pour terminer en beauté, nous décidons de casser la tirelire pour faire la célèbre Gibbon Experience ! Le concept de ce parc proche de la frontière de la Thaïlande est unique et se compose d’un ensemble de tyroliennes plus gigantesques les unes que les autres. En avant pour deux jours à passer de zipline en zipline comme Tarzan avec une nuit inoubliable dans une cabane construite dans un arbre qui domine toute la canopée.
Munis de nos baudriers, mousquetons et de nos poulies, on enchainent donc les tyroliennes pour s’enfoncer au cœur de la jungle. La plus grande fait 570 m mais la majorité font tout de même plus de 300m. En l’air, on a le temps d’admirer le paysage, de se filmer. Pauline avait vraiment des airs de Lara Croft 😉

Le soir nous rejoignons notre cabane en tyrolienne où nous passerons une excellente soirée dans les arbres avec des jeunes de nationalités différentes à admirer le coucher du soleil ou encore à apprendre différentes versions européennes de jeux de cartes.

 

Après nos exploits, il est maintenant temps de passer la frontière pour rejoindre le Nord de la Thaïlande où nous sommes actuellement. Vous retrouverez le récit de notre voyage et les photos dans le prochain article.

Malheureusement vendredi dernier, alors qu’on faisait notre ultime expédition en scooter du voyage dans les environs de Pai, nous avons dérapé et sommes tombés dans un virage (on aura frôlé le 0 accident en scooter). Même si nous roulions lentement, on a pas échappés aux éraflures sur une bonne parties de nos jambes et nos bras.Nous sommes donc obligés de retarder notre départ pour la Birmanie de quelques jours et de nous attarder à Chang Mai en attendant la cicatrisation…

Et oui ! Voyager comporte aussi des risques 🙂 Ce n’est pas le premier coup dur de notre voyage, on ne peut pas tout le temps être sur notre petit nuage… On a toujours su faire face à ces petits contre-temps et nous allons surmonter celui-ci ! C’est aussi ça un voyage initiatique ! Comme l’a si bien dit notre amie Alison, « il fallait bien que votre voyage vous laisse une trace ! »

Sans titre-1

 

On vous tient informer de notre état et on vous embrasse fort 😉

 

 

2 Commentaires

  1. meljice@gmail.com'

    Superbe articles voisins…
    Beaux souvenirs ce séjour en votre compagnie.
    Contents que vous ayez réussi à voir les moines.

    Nous espérons que vous vous êtes bien remis de la chute en scooter… ça nous a fait froid dans le dos en voyant les photos.
    Bon rétablissement.
    Bonne Birmanie.

    A bientôt,

    Les Flamants

Laisser un commentaire

87 + = 97

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.