22
Mar
2015
0

Milford Track

Ça y est, nous y voilà ! 8 mois après avoir réservé ce track, considéré comme « the finest track of the world », nous nous retrouvons à 11h30 devant le Visitor Center de Te Anau dans l’attente du bus qui nous conduira jusqu’à Te Anau Downs où nous embarquerons pour une croisière d’une heure et demi.

En embarquant, on se sent comme privilégié et tellement chanceux de pouvoir fouler ces chemin du Fiordland National Parc. La croisière sur le lac Te Anau est splendide bien que très venteuse ! Nous descendons du navire sur un ponton menant directement à la foret, on se retrouve alors au milieu de nulle part… Déjà les sandflies se font nombreuses mais elles font entièrement parti de ce décor. On se sent vraiment petit au milieu de ces montagne et ces cette dense végétation. Cette randonnée s’annonce haute en couleur.

Après la traditionnelle photo devant le panneau « Milford Track », c’est parti pour une courte marche. On entend une rivière coulée, soudain elle nous apparait, la Clinton River, une eau translucide et limpide que l’on peut boire sans modération. Nous longerons cette rivière en ayant pour compagnie les nombreux oiseaux qui habitent les lieux. On prend notre temps, on flâne au milieu de la végétation et le Clinton Hut surgit soudain de la forêt. C’est ici que nous passerons notre première nuit.

 

Bien que le soleil brille sur la terrasse et que la température soit tout à fait convenable, il nous est impossible de se poser et de manger à l’extérieur tant les sandflies sont nombreuses. Rien avoir avec les moustiques… Les démangeaisons sont plus intenses et si on commence à se gratter, il est quasiment impossible de s’arrêter…

C’est autour d’une table, bien au chaud à l’intérieur, que nous ferons la connaissance de Ferrick, un dentiste retraité néozélandais, Azim, un canadien, Axel, un allemand, Tom un anglais et Rachel, une américaine. Nous voilà parti dans des débats sur nos différentes cultures, la conduite à gauche, les voyages, la légalisation du cannabis, les différents accents anglais, tous les sujets y passent. Nous passerons les 3 soirées du Track ensemble à exprimer nos points de vue et à rigoler, moments très amicaux dont nous nous souviendrons longtemps.

Après une bonne nuit de sommeil c’est parti pour la deuxième journée. Nous continuons à suivre la Clinton River jusqu’à apercevoir de loin le Mackinnon Pass, endroit réputé comme le plus beau du track que nous rejoindrons le lendemain. La vue est plus dégagée que la veille et on aperçoit de nombreuses cascades sur les parois des montagnes ! C’est après 6h de marche que nous rejoindrons le deuxième hut.

 

 

 

 

Ce matin, ce sont les keas qui nous réveillent, ils sont une bonne dizaine à venir déployer leurs ailes colorées autour du hut. Certains marcheurs qui ont laissé leurs chaussures à l’extérieur le regretteront car les volatiles les ont décortiquées avec leurs longs becs. En avant pour une grosse ascension avant d’apercevoir le Mémorial Mackinnon au niveau du Mackinnon Pass. La vue panoramique est impressionnante. Nous sommes à 1100m d’altitude et les épais nuages ne nous empêchent pas d’admirer cette beauté de la nature. La température chute considérablement pour atteindre les zéro degré, on décide de se réchauffer dans un shelter avant de continuer.

La descente du Pass est resplendissante, un arc en ciel se dresse alors entre deux montagnes. On a la chance de voir la cascade la plus haute de NZ. Les Sutherland Falls, du haut de leur 500m, sont à la hauteur de leur réputation. On n’avait jamais vu une cascade de cette taille. Nous irons prendre un bain vivifiant dans la rivière avant de rejoindre le troisième hut pour continuer les conversations de la veille.

 

 

 

 

Dernier jour du Milford Track, pas de dénivelé aujourd’hui, le soleil brille et on marche au milieu de la végétation locale en écoutant les oiseaux. On arrive enfin à Sandfly Point où nous attend un petit bateau. Une dernière photo de groupe et on embarque. Le soleil nous réchauffe le visage et on ne tarde pas à arriver à Milford Sound où nous attend le fameux Mitre Peak. Comment pourrait-on mieux clore un si beau track ! Nous profitons du paysage tout en buvant une bière avant de monter dans le bus qui nous ramènera à Te Anau.

 

 

 

 

 

 

En résumé, ce track est à la hauteur de sa réputation mais ne présente pas une grande différence par rapport au Kepler et au Routeburn qui le valent largement.

Cette dernière rando vient clore ces 3 mois et demi dans « le pays au long nuage blanc ». Magique, c’est ce que nous retiendrons de ces deux îles que la nature a façonné. La diversité des paysages est unique au monde et nous avons profité de chacune des facettes que nous ont offertes ces étendues sauvages !

On vous remercie de nous avoir suivis tout au long de notre périple dans ce fabuleux pays et on se donne rendez-vous en Nouvelle-Calédonie pour la suite des aventures de Levzec en Trek ! Espérons que la suite soit tout aussi prometteuse 🙂

Gros bisous

You may also like

L’île du Sud vue par Jean-Pierre et Vero (2ème partie)

3 Commentaires

  1. vero

    vous avez eu une lumiere parfaite sur ce track et vous ne semblez même pas fatigués ! les photos sont encore magnifiques ! le Mitre Peak boucle bien la boucle !
    maintenant il vous faut vous adapter à tous ces nouveaux pays !
    tâchez de garder le rythme pour continuer d’en profiter au maximum !
    bises

  2. anouckchat3@hotmail.fr'
    Anouck

    Attendez, mais c’est trop beau ! C’est quoi c’est photos ! Extraordinaire ! Mais il y a une photo bizarre ! C’est quoi !?
    Pff la chance c’est dingue. Nous il recommence légèrement à faire beau. Enfin le ciel devient bleu mais on garde quand-même nos manteau. Dommage qu’il faisait gris pour l’éclipse on n’a pas pu la voir. Bisous

Laisser un commentaire

− 1 = 5

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.