20
Jan
2015
1

Kepler Track

Cette semaine, nous avons repris la marche avec le Kepler Track, l’un des 9 Greats Walks de la Nouvelle Zélande.

Pour information, le Nouvelle Zélande, par l’intermédiaire du DOC (Department Of Conservation), propose 9 grandes randonnées d’exception réparties sur l’ensemble du pays. Ces dernières permettent aux randonneurs motivés de découvrir des paysages spectaculaires et emblématiques représentatifs de la diversité des paysages néozélandais.

Le Kepler Track, situé dans le parc national du Fiordland dans le Sud-Ouest de l’Ile du Sud en fait donc partie.

Kepler-Track_terrian-map_2014

C’est en 4 jours que nous avons choisi de parcourir les 67 km du parcours. Cette fois-ci, pas de tente ! Nous avons passé les 3 nuits dans des huts (refuges) en pleine nature. Le premier était situé à flanc de montagne, le second en pleine forêt et le dernier au bord d’un lac. Mis à part les ronflements incessants de certains marcheurs éreintés, l’ambiance y était chaleureuse et conviviale.

Ces tracks ont également une portée pédagogique car les rangers du DOC, gardiens des lieux, prennent le temps de partager leur expérience et de nous sensibiliser aux problèmes environnementaux. Peter, ranger expérimenté, nous a fait connaître la faune et la flore de la région à travers des marches à proximité du hut. Il nous a par exemple fait part de son inquiétude face à l’importante croissance des rongeurs (belettes, opossums, hermines, rats..). Ces animaux importés par les colons européens au cours du XIXème siècle ont causés des ravages considérables sur la faune de la Nouvelle Zélande, en particulier sur les oiseaux tels que les kiwis qui ne peuvent pas voler. Une hermine peut tuer une vingtaine d’oiseaux par jour… La plupart de ces oiseaux ont déjà disparu ou sont en voie de disparition. Pour limiter la population de ces espèces nuisibles et pour pallier au manque de prédateurs naturels, de nombreux pièges sont tendus tout au long du parcours.

Heureusement, ce n’est pas le cas de tous les oiseaux. En effet, à notre arrivée au premier hut, nous avons été accueillis par des Kéas, perroquets typiques des montagnes néozélandaises. Ces volatiles, à l’inverse des kiwis, ne sont pas farouches et n’hésitent pas à se rapprocher des hommes. Ils raffolent du caoutchouc des équipements de rando et se font un plaisir de s’inviter durant le pique-nique des marcheurs.

Lors de la seconde journée de track, nous avons pu gravir le Mont Luxmore culminant à 1400m, nous offrant un panorama unique sur les montagnes, crêtes et lacs environnants.

Tout au long de ces 4 jours, nous avons pu observer des paysages variés entre forêts luxuriantes recouvertes de mousses épaisses, grands lacs (Te Anau et Manapouri), montagnes, grottes, falaises de calcaire, cascades et marécages… Bref, rien que ça 🙂

Voici quelques photos qui résument bien ces 4 jours inoubliables.

 

 

 

 

 

 

Grosses bises à tous !

You may also like

Vue du Luxmore Hut
Route vers Twizel
Franz Joseph Glacier
Lake Rotoiti

7 Commentaires

  1. alison.bernicke@gmail.com'
    Alison

    On ne vous arrête plus, la rando n’a décidemment plus de secrets pour vous.
    Et dire que l’on était fières de nos 40 km d’explo Popo… c’est de la gnognotte à côté de ça 🙂
    En tout c’est magnifique !
    Gros bisous à tous les deux

    1. Thomas et Pauline

      Ah ah ! C’est vrai que la marche n’a plus de secret pour nous mais nos randos restent moins périlleuses que nos explos !!!! Je n’ai pas encore croisé de scorpion 😉

    1. Thomas et Pauline

      C’est vrai qu’on a de la chance sur le temps !! On a un caniar depuis 1 mois et pas une goutte de pluie ! J’espère que ça sera pareil en Février …

  2. vero

    alors François et Vir : les images de ce qui étaient sous la neige ou dans le brouillard.
    forcement des regrets parce que qu’est-ce-que c’est beau !
    Miline me dit de pas vous dire ça, vous seriez capables de repartir !

  3. franciskal@free.fr'
    François

    C’était beau aussi sous la neige 😉
    C’est marrant je crois que le Peter du DOC était déjà là.
    Mais il était roux à l’époque. Il avait passé plus de temps à convaincre tout le monde de faire demi-tour qu’à nous parler de l’environnement.

  4. anouckchat3@hotmail.fr'
    Anouck

    LA VÉGÉTATION EST IMPRESSIONNANTE !

    Les perroquets sont trop mignon ! C’est beau les paysages, mais on aime bien parfois voir des animaux. Ça donne un peu de VIE

Laisser un commentaire

+ 30 = 33

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.