5
Juin
2015
0

Melbourne et sa région

Nous voilà maintenant en Australie, île mythique réputée pour ses paysages spectaculaires mais surtout pour abriter des petites bêtes plus ou moins étranges et sympathiques.

C’est à Melbourne, au Sud de l’Australie, que nous retrouvons l’ambiance d’une métropole et surtout un bon froid sec…

On découvre une ville très agréable à vivre avec ses rues commerçantes, ses cafés branchés et son Street Art à chaque coin de rue. Un « Free Walk » mené par un étudiant du coin nous donne un bon aperçu des quartiers et de l’ambiance qui y règne.

Nous resterons 3 jours à se perdre dans les rues pavés de la ville et à reprendre nos réflexes citadins.

 

Nous décidons ensuite de louer une petite voiture pour nous lancer sur la Great Ocean Road, l’une des routes les plus grandiose d’Australie. Cette dernière longe des côtes sauvages battues par les vents et les vagues redoutables de l’océan, ce qui en fait le paradis des surfeurs (et des requins blanc … :-)).

Ce sont ces magnifiques plages de surf qui ont donné naissance à des marques telles que Rip Curl et Quicksilver.

C’est également sur cette route que nous avons fait la rencontre des deux animaux les plus emblématiques d’Australie : Le kangourou et le koala. On peut en effet observer des kangoo sur les golfs et autres espaces verts tout au long de la route.

C’est dans la petite ville de Kennett River que nous apercevons nos premiers koalas. Pendant que Thomas tente d’apprivoiser des perruches sauvages avec quelques morceaux de pain, Pauline se prend d’affection pour les petits koalas qui se prélassent en haut des Eucalyptus. Le coup de cœur pour ces boules de poils est immédiat, ces animaux étant sans doute les plus attendrissants du monde.

 

Nous continuons notre parcours en passant notamment par le Cape Otway, deuxième pointe la plus au Sud d’Australie qui est dominée par un des plus vieux phare d’Australie. Ici encore, nous avons eu la chance de croiser de nombreux koalas à l’état sauvage.

 

Nous terminons notre route à Port Campbell National Park et le site des 12 apôtres, tronçon de loin le plus connu et le plus photographié de la Great Ocean Road. Il s’agit d’amas rocheux dressés, solitaires et formés par l’érosion de la falaise. Aujourd’hui, il ne reste malheureusement plus que 7 apôtres, les autres ayant été détruits par la mer déchainée.

 

Avant de partir pour les Grampians, nous faisons une dernière halte à la gorge du Loch Ard qui offre un point de vue sur les falaises, ses arches et ses cavités.

 

 

 

 

 

 

 

A quelques heures des côtes, on aperçoit enfin la chaîne montagneuse des Grampians où nous avons décidé de clôturer notre séjour dans le Victoria.

Ce parc, réputé pour ces formations rocheuses recouvertes d’eucalyptus nous propose un grand nombre de randonnées dans le bush et de points de vue vertigineux à couper le souffle. Devant un tel spectacle, on ne se lasse pas de prendre des tonnes de photos.

 

Après cette première semaine australienne, nous nous envolons vers Alice Spring, capitale de l’Outback australien et terres d’origine des aborigènes.

On vous embrasse fort et on vous dit à très bientôt pour le prochain article.

3 Commentaires

  1. vero

    encore des sites magnifique. et de gentilles petites bêtes. je suis quand même un peu déçue que le seul serpent que tu nous montres soit un dessin sur un panneau jaune…. pour l’instant de crocodile dundee, on ne voit que le chapeau !!!
    continuez à profiter de toute cette beauté.
    bises

  2. lucie.leveau@gmail.com'
    Lucie

    Ah trop mignon les koalas ! Je savais pas qu’on pouvait en voir en liberté comme ça. Sinon j’adore la photo à côté du panneau kangourou et celle où Pauline est devant Daffy Duck (CANARD !!)

Laisser un commentaire

39 − = 35

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.