19
Juin
2015
1

Le centre rouge australien et Sydney

Nous nous envolons maintenant pour Alice Spring, capitale du centre rouge et fief des aborigènes, qui se trouve au beau milieu de l’Australie. On peut déjà apercevoir les étendues désertiques d’un rouge intense à travers le hublot.

A notre arrivée, on retrouve la chaleur après le froid de Melbourne. Alice Spring se trouve au milieu d’une chaîne de montagnes appelée les MacDonnell Ranges. C’est dans cette ville que vit la plus importante communauté aborigène d’Australie. Malheureusement, leur riche culture est en train de disparaitre puisque leur population est en pleine décroissance en raison notamment de l’alcoolisme et du chômage… A l’heure actuelle, nous avons appris que 80% des aborigènes sont au chômage et 70% des hommes alcooliques, ces chiffres font froid dans le dos…

Nous commençons notre périple dans le parc national des MacDonnell Ranges à l’Ouest d’Alice Spring. On fait de nombreuses marches et découvrons de superbes parois rougeoyantes, des étendues d’eau contenus entre d’impressionnantes gorges et des canyons asséchés à travers lesquels on se sent tout petit. Les paysages laissent rêveurs et on se retrouve plongé dans l’univers de Crocodile Dundee et d’Indiana Jones. Nous avons la chance de dormir perdus au milieu de l’Outback australien, avec pour fond sonore le cri des dingos. Il n’y a pas d’hôtel où nous sommes donc la nuit se fera dans notre voiture !

 

En avant pour plusieurs heures de route en ligne droite pour nous rendre à King Canyon. Nous devons faire un gros détour car nous n’avons pas de 4×4 et nous aurions eu de gros problèmes avec le loueur si nous avions emprunté les pistes… Nous sommes donc obligés de repasser par Alice Spring et dormons dans un vieux bus réaménagé en chambre 🙂

On découvre soudain cet imposant canyon. La végétation au cœur de ce-dernier y est luxuriante et d’une incroyable beauté : les eucalyptus et autres palmiers apportent des touches de verdure au milieu de ces roches rouge. La marche nous fait tantôt longer des parois abruptes, tantôt descendre dans des gorges et nous offre d’intéressants points de vue.

 

Plus que 200 km pour atteindre Uluru et le fameux « Ayers Rock » réputé dans le monde entier. Cette formation rocheuse s’élève à 348 mètres au-dessus de la plaine et est surnommée la montagne rouge ! On passe du temps à en faire le tour et à l’admirer sous tous les angles. Ce rocher est un symbole pour les aborigènes et présente une dimension sacrée, il est donc interdit de l’escalader.

La première journée est plutôt brumeuse mais au cours de la deuxième le soleil fait soudain son apparition et tout devient d’un rouge éclatant.

 

A 50km de là se trouve Kata Tjuta aussi connue sous le nom de Mt Olga. Cette formation rocheuse se compose de 36 dômes entremêlés, la texture est cependant la même que l’Ayers Rock. On fait une belle marche au cœur de cette formation rocheuse et nous n’avons l’impression d’être sur une autre planète.

 

Le soir on assiste à un magnifique coucher de soleil sur l’Ayers Rock. Les couleurs change toutes les minutes. Le soleil déclinant, la lune nous apparait soudain.

Le matin, nous nous levons aux aurores pour assister au lever du jour 😉

 

Après cette semaine inoubliable dans le centre rouge, c’est parti pour 5 jours à Sydney. Peu de temps après notre arrivée en ville, l’opéra est là tel qu’on l’imagine, au milieu de la baie, face au Harbour Bridge. Le soleil a brillé pendant 5 jours, ce qui nous a permis de découvrir la ville en nous perdant dans ses parcs et ses rues animées.

 

On a la chance d’arriver à Sydney pendant le festival Vivid, un son et lumière qui se déroule dans toute la ville : sur le port, l’opéra et les monuments importants. Tous les soirs, la ville s’illumine et l’ambiance y est sympathique et festive. Un nombre impressionnants d’artistes animent les rues pour le grand plaisir des habitants de Sydney venus en masse.

 

 

 

 

 

 

Enfin, pour clôturer ce séjour australien en beauté, on décide de prendre un ferry de Sydney pour aller voir la plage de Manly envahie par de nombreux surfeurs le weekend. On est surpris de découvrir une eau si chaude en hivers et déçu de ne pas avoir pris nos maillots de bain. On se console en regardant une compétition de longboard.

 

Adieu l’Océanie, bonjour l’Asie ! Après un vol plein de turbulences, on arrive enfin à l’aéroport de Manille en vue de découvrir les Philippines 🙂

A bientôt pour de nouvelles aventures ! On pense à vous tous et on vous embrasse !

3 Commentaires

  1. Vero

    encore de bien jolies photos ! des paysages incroyables ! et peu d’animaux cette fois. l’australie est assez vide en fait.
    à bientôt en Asie ! vers des aventures différentes
    bises

Laisser un commentaire

34 − 30 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.