27
Juil
2017
3

Premiers pas au pays des incas

Il y a deux semaines, nous étions tous en Normandie pour célébrer notre mariage, quel moment inoubliable ! Il est maintenant temps pour nous de décoller pour 5 semaines de voyage de noces en Amérique du Sud ! Nous voici à l’aéroport de Roissy près à embarquer pour plus de 30h de transport, direction Cusco au Pérou !

Pour les incas, Cusco était le nombril du monde. Cette ville mythique, considérée comme la capitale archéologique du continent, est la porte d’entrée sur les terres incas. Nous décidons d’y séjourner près d’une semaine afin de découvrir la vallée sacrée et les sites majeurs tel que le grandiose Machu Picchu.

A peine sortis de l’avion, nous commençons à ressentir les effets de l’altitude. En effet, Cusco culmine à 3400m et nous découvrons les conséquences de la vie à cette altitude : nausées, essoufflement, gonflement… Mais après deux jours d’acclimatation à arpenter les ruelles de la ville et de nombreuses infusions de feuilles de coca, les effets disparaissent enfin.

Nous tombons rapidement sous le charme de cette ville où les cathédrales de la Plaza de Armas sont érigées sur des temples incas, où des femmes portants des jupes traditionnelles et chapeaux melons donnent de l’eau à boire en bouteille à leur lama, où les boutiques proposent des textiles multicolores et des pulls en laine d’Alpaga qui vont s’avérer nous être très utiles au vu des températures 🙂

 

 

Nous continuons avec la vallée sacrée, à 15km au nord de Cusco, qui était le grenier des incas qui cultivaient des céréales telles que le maïs et le quinoa sur de nombreuses terrasses ainsi que le berceau de jolis petits villages de tisserands reculés. Nous avons débuté par la découverte du somptueux site de Pisac, où se trouve une spectaculaire citadelle inca perché sur un piton rocheux avec un canyon de chaque côté. Pisac est célèbre pour ces cultures en terrasses qui forment un arc de cercle sur les flancs de la montagne.

Après avoir visité ce site d’exception, nous faisons une balade de 2h à travers des ruines pour rejoindre le petit village où un marché artisanal nous attend sur la place du village. Sur la route qui nous ramène à Cusco, nous nous arrêtons découvrir d’autres sites sous un ciel bleu sans nuage.

 

 

Le lendemain, un chauffeur nous emmène visiter l’autre partie de la vallée, à commencer par Chinchero.

Ce village typique, que les incas considéraient comme le lieu de naissance de l’arc-en-ciel a pour atout des ruines incas, une église coloniale, une magnifique vue sur les montagnes et un marché dominical haut en couleur ! Les femmes portent encore le chapeau brodé en forme de galette. Nous sommes rapidement séduits par la sérénité des lieux…

 

 

Notre route se poursuit jusqu’aux terrasses de Moray qui nous offrent un spectacle fascinant. Différents niveaux de terrasses concentriques sont taillées à même la montagne comme un amphithéâtre. Les incas les auraient utilisés comme laboratoire afin de déterminer les conditions idéales pour chaque culture et chaque céréale, la température étant plus chaude en bas et plus fraîche en hauteur.

Nous sommes bluffés par la quasi-perfection des cercles et l’ingéniosité de cette civilisation.

 

 

A quelques kilomètres se trouvent un endroit étonnant. En effet, au détour d’un virage apparaissent des salines en pleine Cordillère des Andes ! Un petit cours d’eau très salé, provenant d’une source chaude,alimente des milliers de puits salants qui servent depuis l’époque incas à l’extraction du sel.

Les marais salants de Guérande n’ont qu’a bien se tenir ! Ce patchwork de différentes nuances de blanc nous offre un spectacle hors du commun. Nous longeons ces bassins jusqu’à la ville la plus proche, nous permettant de voir l’envers du décor et ces familles qui transportent de lourds chargements de sel.

 

En avant maintenant pour Ollantaytambo où nous découvrons notre dernier site inca de la journée sous un sublime coucher de soleil. Ce site est très bien préservé et nous permet d’en apprendre plus sur le mode de vie des incas. Ce village est un bourg adorable où il est plaisant de se perdre dans le labyrinthe des ruelles dans lesquelles on peut admirer des maisons en pierre et des petits canaux irrigation.

 

Il est maintenant l’heure de rejoindre la gare pour y prendre le train jusqu’à Aguas Calientes, ville depuis laquelle nous pourrons accéder au Machu Picchu dès le lendemain.

Cependant, rien ne va se dérouler comme prévu : une grève nationale des enseignants vient de commencer ! Tous les sites culturels sont désormais bloqués pendant 3 jours minimum. Notre train ne partira donc pas et nous évitons de peu les émeutes des touristes excédés dans la gare qui ne pourront pas admirer la fameuse cité inca.

Nous nous engouffrons dans un petit bus pour rejoindre Cusco au plus vite. Le lendemain, la grève s’amplifie et toutes les routes d’entrées et de sorties de la ville sont bloquées avec des pierres, arbres et pneus brûlés. Nos projets dans cette région sont compromis… Pour perdre le moins de temps possible, nous changeons littéralement notre programme et fonçons à l’aéroport pour prendre le premier avion en direction de Lima, seule façon de quitter Cusco. Mais nous y reviendrons à la fin de notre périple car nous n’envisageons pas de quitter l’Amérique latine sans avoir vu le Machu Picchu !

Au prochain épisode : la descente de la côte péruvienne jusqu’au Chili !

On vous embrasse très fort et pensons bien à vous

3 Commentaires

  1. georges.hiraclides@gmail.com'
    Jo

    Magnifique, c’est magnifique, j’adore… J’ai eu l’impression de voyager le temps d’un article… Et quel teasing : arriveront-ils à rejoindre Lima ? Auront-ils la possibilité de revenir voir le Machu-Pichu ?

    J’attends avec impatience la suite de cette aventure 😉

    Biz à vous

Laisser un commentaire

63 − 54 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.